Interview : Ben Bass pour Starry Constellation Magazine - Mai 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Interview : Ben Bass pour Starry Constellation Magazine - Mai 2012

Message  Rookie_Blue_4333 le Ven 25 Mai - 0:49

Voici une interview de Ben Bass réalisée récemment pour Starry Constellation Magazine par Jamie Steinberg.

Interview de Ben Bass pour Starry Constellation Magazine

Et on en apprend des choses. Sur les personnages, sur la fin de la saison 3, sur son TATOUAGE (enfin, après tant de conjectures), sur ces projets...

Si j'ai un peu de temps, j'essayerai de le traduire.

Enjoy cheers


Dernière édition par Rookie_Blue_4333 le Sam 16 Juin - 11:29, édité 2 fois
avatar
Rookie_Blue_4333
Andy McNally
Andy McNally

Messages : 918
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 38
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Ben Bass pour Starry Constellation Magazine - Mai 2012

Message  Rookie_Blue_4333 le Jeu 14 Juin - 22:21

Voici la traduction de l'article. Il est pour moi, et de loin, l'article le plus intéressant que j'ai lu jusqu'à présent.

Attention, il y a des spoilers. C'est pourquoi certaines parties sont cachées.

Q) Quels sont les projets récents sur lesquels vous ayez travaillé?

Aussitôt que nous avons fini la saison 3, la première chose que j'ai faite a été de prendre quelques mois de congé parce que j'était tellement épuisé. Ainsi, j'ai pris du temps pour moi, ce qui a été formidable. Travailler tout le temps sur un projet que vous aimez entraîne une autre chose, à savoir que vous n'êtes pas dans la précipitation et que vous pouvez en quelque sorte prendre tout ce qui vient à votre rencontre. Donc, je suis judicieux dans les projets pour lesquels j'ai des réunions. Il n'y a pas réellement de projets qui aie éveillé grandement mon intérêt. En fait, depuis que j'ai pris des vacances, la seule chose que j'ai faite est un court-métrage que j'ai tourné il y a trois ans avec un de mes partenaires scénaristes. Je l'ai co-écrit et co-produit. Nous avons enfin essayé de prendre le temps de le finir, puisque nous sommes deux personnes très occupées. Nous l'avons monté et nous avons recherché la musique. Nous essayons vraiment de terminer le processus de post-production. Je pense que travailler sur ses prorpres projets est pour moi (et pour tant d'autres personnes qui l'ont expérimenté) l'une des expériences créatives les plus satisfaisantes que vous puissiez faire. Vous réalisez le film et vous pouvez faire ce que vous voulez et prendre les décisions créatives. J'ai vraiment appprécié ce côté-là.

Q) Qu'arrive-t-il de nouveau cette saison dans Rookie Blue et pour votre personnage Sam Swarek?

Vous allez voir la relation. Ainsi, le public ne va rien perdre de la relation. Il va pouvoir voir ce qu'il se passe depuis le début parce que les scénaristes ont trouvé une manière très intelligente de nous garder séparer. Le "être normal" sera dévoilé à l'écran et je pense que le public appréciera cela. ll y aura beaucoup de bonnes actions cette saison. Je pense qu'il sera amusant de voir comment sam et Andy interagisse dans leur travail en tant que couple. Je pense que le public va adorer cela et ils vont se laisser prendre dans les difficultés que cela implique. Il y a des difficultés quand vous ne parvenez pas à être avec la personne avec qui vous voulez être et quand vous arrivez à être avec la personne avec qui vous voulez être, il y a des difficultés et de nouveaux problèmes. Le personnage d'Andy a un passé compliqué, qui finit par avoir un effet sur leur relation. La réaction de Sam face aux personnes du passé d'Andy crée quelques problèmes.
Spoiler:
Il y a aussi une événement réellement important et tragique qui arrive plus tard dans la saison Cet événement d'ampleur tragique et terrifiante va avoir un effet dévastateur sur Andy et Sam.

Q) Qui sont quelques-unes des gest stars que nous pourrons voir cette saison?

Nous la commençons avec William Shatner. Il est étonnant ! Il était juste fantastique. Je pense qu'il était l'un des acteurs en action les plus inspirant dont j'ai pu être le témoin. Il est dans sa 80ème année et il ressemble à un boxeur de 50 ans en pleine forme. Je ne pouvais pas croire ce mec! Il est lucide.Il semble être dans une forme incroyable. Je l'ai toujour aimé en tant qu'acteur. Il a tellement de choses et il est tellement agréable à regarder. Je dois le dire, c'est une révélation de le regarder. C'était très inspirant. Je pensais : "Si je fais la moitié des choses qu'il fait quand j'aurai son âge, j'en serai très reconnaissant." C'est difficile pour moi de me souvenir des épisodes au fur et à mesure que nous les vivons pourtant. Nous avons eu beaucoup d'acteurs formidables et il est celui qui saute aux yeux dès le départ. Cétait merveilleux de le regarder travailler et inspirant.

Q) Quelles étaient les scènes les plus difficiles à tourner cette saison?

Je trouve tout difficile. Je trouve que chaque chose apporte ses propres défis spécifiques. Je suis un perfectionniste, donc je suis très rarement satisfait de quoique ce soit.
Spoiler:
Cela dit, il y a un épisode où Oliver Shaw a un membre de sa famille qui a de sérieux ennuis. Ce fut un épisode difficile, même si mon personnage est plus un soutien et une aide pour Oliver. En outre, la tragédie que j'ai mentionné a été un épisode dificile. Quelque chose arrive à l'un des principaux personnages de la série. C'était un épisode difficile. Ensuite, les répercussions de ce qui se passe entre Andy et Sam étaitent des scènes difficiles. Des scènes compliquées émotionnellement, où votre personnage est en conflit, sont toujours pleines de défis. J(ai vraiment tout trouvé difficile, aussi en partie parce que je suis très rarement satisfait.

Q) A quoi ressemble, pour vous, une journée typique sur le tournage ?

Longue! Nous travaillons de longues et assidues heures. Je me lève vers 5.30 heures. J'essaie de me lever aussi tard que je peux. On vient me chercher autour de 5.50 heures. Nous sommes conduit au travail et quand nous arrivons je dis bonjour au troisième assistant réalisateur. Elle me demandera si je veux quelque chose à manger et habituellement j'accepte. J'aurai des oeufs et des céréales chaudes. Ensuite, je fait un petit peu de médiation et j'attends jusqu'à ce que je soit appelé pour la coiffure et le maquillage. Les personnes sont amicaux et nous avons vraiment une bonne équipe. Les acteurs sont toujours soudés. Je suis maquillé et je me prépare et m'habille. Je jette un coup d'oeil au script. Je fait habituellement mes devoirs des jours en avance et la nuit précédente. Ainsi, je suis toujours préparé quans je me présente sur le plateau. Je ne fais jamais mes devoirs à la volée. J'essaie toujours d'être aussi préparé que je peux l'être. Nous entrons à l'intérieur et nous faisons la mise en place de la scène. Qui que ce soit qui réalise ce jour-là, il nous dira ce qu'ils veulent faire de la scène. Nous en discuterons, peut-être que nous la metterons un peu au point. Ils l'éclaireront et alors nous commencerons à tourner. Vous travaillez à votre manière toute la journée et tenter de rester bien alimenté mais pas trop alimenté. L'alimentation est très importante pour moi, pour mon cerveau et pour faire mon travail. Parfois le manque de nourriture est aussi important. Avoir faim peut aussi être important quand on travaille sur différentes sortes de scènes. J'apporte ma guitare au travail, ainsi j'en joue régulièrement et je m'entraine. Je joue en même temps que les enregistrements. Je joue beaucoup de guitare et j'accomplis la journée. Si je suis autorisé et que ma femme m'y autorise, je pourrais avoir un petit cigare. Je pourrais vraiment profiter de ce cigare, tout particulièrement si nous somme au Canada et que je peux avoir un cubain. Alors, je vais rentrer à la maison, faire mes devoirs et aller dormir ou alors je vais aller à la gym, faire mes devoirs et enfin aller dormir.

Q) Il y a une complicité tellement grande entre les acteurs. Passez-vous beaucoup de temps ensemble en dehors du plateau ?

Nous essayons! C'est difficile! Les journées sont tellement longues et vous êtes si crevé que lorsque vous obtenez un week-end vous vous sentez juste catatonique. Et vous avez encore dautres choses à faire, aussi. Vous devez aller à la gym, faire vos devoirs et vous rattraper sur d'autres affaires. L'une des chose que je déteste à propose de ce business c'est que, quand vous tournez, votre travail remplit tellement vos journées au point que vous n'avez plus de vie. Nous faisons des projets constamment. Cela prend probablement deux ou trois tentatives mais on fini par se réunir. Tout le mond est plutôt sociable. Parfois, c'est en fonction de la distribution. Je rencontre Matt Gordon et Noam Jenkins très souvent. Je vais voir Enuka Okum et Eric Johnson souvent, aussi. Noam et Matt sont de bon et proche amis. Nous essayons de discuter quand les choses ne sont pas trop surchargées.

Q) Préférez-vous plus que l'épisode soit axé sur les personnages ou sur l'affaire ?

Je trouve les affaires procédurales très difficiles. Je souhaite que nous ayons un super consultant constamment sur le tournage pour tous les sujets procéduriaux. Je déteste faire quelque chose et ne pas savoir si je le fait absolument correctement. Même si, dans la vrai vie, il y a probablement beaucoup d'improvisation. Quand vous avez quelqu'un qui est réellement expérimenté, ils entrent et savent comment faire leur job. Quand vous devez arriver à comprendre quelque chos qui ne vous est pas familier, vous avez une connaissance de base dont vous pouvez tirer profit. Je trouve le côté procédural le plus difficile et le moins agréable. J'aime plus les choses axées sur les personnages.

Q) Il y a un regard que Sam donne à Andy quand il sort de captivité dans l'épisode 2.13. Quel était la signification de ce regard ?

C'est amusant que vous mentionnez cela parce que j'ai vraiment apprécié ce moment quand j'ai vu l'épisode. J'ai pensé que la musique se prêtait vraiment à ce moment. C'est une adapatation de la chanson de "House" appelée Teardrop de Massive Attack. J'adore cette chanson. Quand j'ai vu cela et le regard qu'il lance à Andy... je ne veux pas le diminuer de quelque manière que ce soit en essayant de le réduire à rien mais je pense qu'il se passe beaucoup de choses pour Sam à ce moment-là. Il y a la joie, la confusion et une terrible sensation de perte. Il est si heureux qu'elle soit en vie et en forme. Ensuite, c'est du genre: "Mon Dieu, nous nous sommes vraiment mis dans le pétrin. Que va-t-il se passer? Allons-nous être capable d'être ensemble? Cela signifie-t-il que nous ne serons jamais capable d'être ensemble? Quand je l'ai vu, j'ai pigé beaucoup de choses. Je suis reconnaissant que cela se soit produit ainsi. Cela m'a surpris. Qand je tourne et que je joue, je ne sais jamais ce que je fais. Je ne suis pas vraiment conscient de ce que je fais et de comment je le fais. J'aborde tout ce que je fais d'après des "Où suis-je?", "Que fais-je?", "Quelles sont les circonstances", "Qu'est-ce que je veux?", "Où étais-je?", "Où vais-je?" "Où en suis-je émotionnellement?" Ainsi, quand je suis sur les lieux, je fonce. Je ne sais pas ce qu'il en ressort et je ne le planifie pas. Je peux plutôt planifier une sorte de formes des choses. Je ne planifie pas vraiment. Mon objectif est toujours d'entrer à l 'intérieur des perspectives et des sentiments du personnage. et de laisser les choses arriver. Quand j'ai vu cela, j'ai pensé : "C'est vraiment cool la manière dont c'est sorti." Je ne l'ai pas planifié. C'est juste mon impression. D'autres personnes peuvent avoir compris quelque chose de complètement différent. La musique colle aussi parfaitement. Toutes ces choses donnent l'impression que vous obtenez quelque chose.

Q) A quoi ressemblait le tournage de la scène du supplice de l'eau pour le final de la saison 2?

J'ai pensé que c'était vraiment passionnant. Cela a probablement été l'épisode que j'ai préféré tourner bien que ce soit un défi. C'était totalement différent. Callum Keith Rennie est un acteur stupéfiant et nous avons eu de grands moments ensemble. David Wellington a eu l'idée de faire la scène du supplice de l'eau. Ils avaient tous peur de le faire parce qu'être celui que l'on noie est très difficile. C'est une chose difficile à devoir expérimenter. Même les personnes qui l'on fait pour voir à quoi cela ressemblait ont été très incomfortables avec cela. J'ai été immédiatement très intrigué par cela et j'étais excité par le défi de me contraindre à l'endurer. Nous avons fait un test au studio, dans le bureau de David Wellington. Un groupe de personnes m'a maintenu au sol et a versé en moi autant d'eau que je pouvois en avaler. Cela a duré pendant un assez long moment. Parce que j'étais capable de supporter assez longtemps, nous avons décidé de nous lancer. Malheureusement, ils ont enlevé la plupart des scènes du réel supplice de l'eau qu'ils ont coupé au montage. Ils ont mis un chiffon sur mon visage et ils ont versé des quantités et des quantités d'eau sur le chiffon. Afin de faire correctement le supplice de l'eau, vous devez attacher quelqu'un (l'immobiliser d'une certaine manière) et vous mettez en quelque sorte un chiffon sur le visage. Vous vous assurez qu'ils sont bien immobilisés, vous versez l'eau sur le tissu et cela les empêche d'expirer par la bouche ou par le nez. Ainsi, l'eau entre par le nez et la bouche. En fin de compte, vous avez la sensation que vous vous noyez parce que vous ne pouvez plus prendre d'air. En règle générale, je pense que tout le monde du côté de la production a trouvé cela un petit peu trop dur pour la série. Donc, il en ont montré une partie au début quand il n'utilise pas le chiffon et ils ont alors coupé la partie avec le chiffon et ils ont juste insinué le reste de la scène. J'ai trouvé cela intéressant et je l'ai apprécié car c'était un défi.

Q) Avez-vous jamais pensé que nous obtiendrons de voir certains de vos talents musicaux apparaître dans Rookie Blue?

Probablement pas. Je doute de cela. Je pensais que peut-être si je me sens un jour prêt avec quelque chose, je pourrais poster quelque chose sur Facebook. Un petit quelque chose sur lequel j'aurais travaillé. J'ai pensé que le public prendrait plaisir à cela. Je ne pense pas qu'ils vont faire cela dans la série. "C'est un show procédurier" est la réponse qu'on me dit. Si j'allais voir les scénaristes et leur disait: "Je pense que Sam devrait jouer une chanson!" Ils me diraient: "Eh bien, je ne pense pas que cela convienne procéduralement."

Q) Si vous pouviez écrire un épisode de la série, qu'avez-vous en réserve pour l'équipe et pour Sam et Andy?

J'ai suggéré cela aux scénaristes de nombreuses fois. Je veux que nous fassions une séquence de rêve. Un des scénaristes a suggéré une alternative à cela, qui était qu'un approvisionnement d'eau ou autre approvisionnement de nouritture soit arrosé d'un hallucinogène pour qu'ainsi tout le monde de la division plane, hallucine et commence à avoir des visions. Mon idée était juste que nous entrions dans un genre de monde de rêves. Disons qu'Andy est prise par un rêve ou toutes ces choses folles arrivent. J'adorerais sortir des sentiers battus et faire quelque chose d'idiot et bizarre.

Q) Vous avez travaillé pour le cinéma et la télévision. Quel est le rôle qui vous a le plus affecté?

Je pense ici que c'est le scénario dont je peux me sentir fier. J'ai un tatouage sur mon épaule gauche qui dit "Leuc". Leuc était un personnage que je jouais dans une pièce pour quatre personnes à Montréal en 1997. Nous avions le scénariste sur place et c'était un bon groupe de personne. J'ai décidé de me faire tatouer en souvenir de cette expérience. C'était pour moi un accomplissement réel et significatif et pour lequel j'ai voulu en quelque sorte l'immortaliser. En terme de scénario : Ilana Frank, David Wellington et moi avons fait un pilote que Adam Pettle a écrit. Il est un de nos scénaristes sur la première saison. J'ai fait le pilote appelé "Clean" et je me suis beaucoup identifié à ce personnage. Le pilote n'a pas été retenu principalement parce que le moment choisi pour ce type de série était mauvais. C'était une sorte de série sombre et potentiellement déprimante et c'était le plus mauvais moment de la plus récente crise économique. Donc, les chaînes ont projeté des choses vraiment heureuses et positives à la télévision, plutôt qu'un sombre, mélancolique scénario typiquement provocateur. Si nous avions fini par faire ce show et si nous avions trouvé quelques intrigues intéressantes, je pense que cela aurait fini par être une expérience très édifiante.

Q) Si vous n'étiez pas acteur ou musicien, qu'auriez-vous voulu faire dans la vie?

Quand j'avais douze ans, je voulais être un avocat. Je ne pense pas que j'aurais été capable d'avoir la discipline pour faire toutes ces lectures. Je ne sais vraiment pas. J'adore vraiment la physique, donc peut-être que je me serais discipliné pour m'intéresser à cela. Ou peut-être, psychologie.

PS: Certaines nuances ont pu m'échapper. Nathy, Noulouk, n'hésitez pas à me faire part de vos commentaires quelque chose devrait être modifié.



Dernière édition par Rookie_Blue_4333 le Sam 16 Juin - 13:04, édité 7 fois
avatar
Rookie_Blue_4333
Andy McNally
Andy McNally

Messages : 918
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 38
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Ben Bass pour Starry Constellation Magazine - Mai 2012

Message  Nathy le Ven 15 Juin - 10:13

Effectivement, excellent article et merci beaucoup d'avoir pris le temps de le traduire Je mets les quelques éléments qui pourraient être rajoutés, je ne sais pas si tu ne les as pas mis parce qu'ils t'ont échappé ou parce que ce ne sont pas des éléments importants, à toi de voir si tu veux les ajouter ou pas Very Happy Quelques corrections aussi

Première question

"We're really trying to finish up the post-production process." Nous essayons vraiment de terminer le processus de post-production.

Deuxième question

Au début, je mettrais relation au singulier car il parle spécifiquement de la relation entre Sam et Andy.

"La réaction de Sam face aux personndes du passé d'Andy", juste corriger "personnes"

Troisième question

"dont j'ai peut être le témoin", dont j'ai "pu" être le témoin

"Si je fais la moitié des chos qu'il faquand j'aurai son âge", la moitié des "choses" qu'il "fait"

Cinquième question

"J'essaie de me lever le plus tard possible que je peux." = "J'essaie de me lever aussi tard que je le peux."

"oatmeal" je traduirais ça plutôt comme "céréales chaudes" au lieu de "farine d'avoine", c'est plus clair je pense quand on ne sait pas ce que c'est (d'ailleurs j'aime pas du tout perso lol)

"I look over the material", le material en l'occurence c'est plutôt le script je pense

"blocking", je sais pas vraiment comment traduire en fait le blocking c'est quand le réalisateur de l'épisode appose des marques au sol et les différents acteurs se placent tel que le veut le réalisateur. Une sorte de scène figée si on veut.

Sixième question

"L'une des chose que je déteste à propose de ce business c'est que cela prend plus que votre vie quand vous filmez." Je dirais "L'une des choses que je déteste dans ce business c'est que quand vous filmez, vous n'avez plus de vie tellement votre travail prend toute la place" ou quelque chose comme ça.

Huitième question

" La musique coole aussi parfaitement" la musique "colle" Very Happy
avatar
Nathy
Missy Peregrym Lover
Missy Peregrym Lover

Messages : 1439
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 32
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Ben Bass pour Starry Constellation Magazine - Mai 2012

Message  Noulouk le Ven 15 Juin - 11:22

Je confirme, cet article est très très intéressant ! J'ai appris pleins de choses. Merci à RB4333 de la l'avoir traduit, c'est du sacré boulot ! Et merci à nathy d'avoir corrigé les quelques petits détails (je n'ai plus rien à faire )
Le récit de la journée du tournage est très précis, j'ai adoré !

Cela dit, il y a un épisode où Oliver Shaw a un membre de sa famille qui a de sérieux ennuis. Ce fut un épisode difficile, même si mon personnage est plus un soutien et une aide pour Oliver. En outre, la tragédie que j'ai mentionné a été un épisode dificile. Quelque chose arrive à l'un des principaux personnages de la série. C'était un épisode difficile.
ok là je suis extra curieuse !!! Même terrifié à l'idée de ce ça peut être ! affraid Je sens que je vais pleurer en voyant cet épisode...

avatar
Noulouk
I'm your soldier
I'm your soldier

Messages : 4336
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 27
Localisation : New York

http://rookiebluefrance.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Ben Bass pour Starry Constellation Magazine - Mai 2012

Message  Rookie_Blue_4333 le Ven 15 Juin - 19:56

Merci Nathy pour ta relecture attentive. J'ai oublié la mienne. Embarassed Sans cela, tu aurais eu moins de travail. Smile

La première phrase était traduite mais a échappé à ma frappe. Pour ce qui est du mot blocking, je l'ai traduit par la mise en place. Pour le peu de théatre que j'aie fait en amateur, c'est le mot qu'on utilisait. Il y a peut-être un mot plus approprié mais je ne le connais pas.

Je suis maitenant en train de terminer les quatre dernières questions.

Encore merci à toi.


Dernière édition par Rookie_Blue_4333 le Sam 16 Juin - 11:34, édité 1 fois
avatar
Rookie_Blue_4333
Andy McNally
Andy McNally

Messages : 918
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 38
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Ben Bass pour Starry Constellation Magazine - Mai 2012

Message  Rookie_Blue_4333 le Ven 15 Juin - 21:20

Voilà l'article est complètement traduit.

En travaillant dessus, je me suis fait la réflection que Ben Bass a en tout cas une chose qu'il partage avec le personnage d'Andy : son souci de bien faire les choses, son perfectionnisme. Peut-être même le respect des règles. Contrairement à Sam.

En tout cas, je l'ai vu sous un jour différent dans cette interview. Un aspect de sa personnalité que j'aime beaucoup et que je partage.


Dernière édition par Rookie_Blue_4333 le Sam 16 Juin - 12:20, édité 1 fois
avatar
Rookie_Blue_4333
Andy McNally
Andy McNally

Messages : 918
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 38
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Ben Bass pour Starry Constellation Magazine - Mai 2012

Message  Nathy le Ven 15 Juin - 21:30

Pas de souci Oui mise en place ça va bien pour blocking Smile Merci encore d'avoir pris le temps de traduire
avatar
Nathy
Missy Peregrym Lover
Missy Peregrym Lover

Messages : 1439
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 32
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Ben Bass pour Starry Constellation Magazine - Mai 2012

Message  Noulouk le Sam 16 Juin - 8:32

merci pour le reste de l'article, toujours aussi intéressant ! D'ailleurs je suis contente de connaitre l'avis de Ben concernant le regard du 2x13 !!
avatar
Noulouk
I'm your soldier
I'm your soldier

Messages : 4336
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 27
Localisation : New York

http://rookiebluefrance.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Ben Bass pour Starry Constellation Magazine - Mai 2012

Message  fans101 le Ven 10 Aoû - 22:43

Merci pour la traduction!!! On en apprend un peu sur lui!!! I love you
avatar
fans101
My Dream Sam Swarek
My Dream Sam Swarek

Messages : 3545
Date d'inscription : 17/07/2012
Age : 31
Localisation : Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Ben Bass pour Starry Constellation Magazine - Mai 2012

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum