In this job, you can't do it alone...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

In this job, you can't do it alone...

Message  Rookie_Blue_4333 le Mar 17 Avr - 19:52

Disclaimer : Rookie Blue ne m'appartient pas. Tous les personnages, lieux et événements ou toutes autres références de cette histoire sont la propriété de ceux qui détiennent la série télévisée Rookie Blue. Ce texte n'est qu'une interprétation personnelle de l’œuvre originale. Il a pour but le divertissement, l'apprentissage de l'écriture et le partage d'idées. Il est bien entendu qu'aucun profit n'est retiré de ce texte.

Note de l'auteur : Je n'ai pas pu m'en empêcher. Cela fait trop longtemps que je souhaitais tenter d'écrire une fanfiction. Entre mes idées apparues après les multiples visionnages de la série et toutes les fanfictions lues, je m'essaie aujourd'hui à en écrire une.
J'espère qu'elle vous plaira...
Merci pour vos commentaires et... votre indulgence.

Chapitre I

Aujourd'hui, il est à quinze jours de rentrer chez lui pour de bon. Il va retrouver son appartement, ses amis, ses collègues dont deux d'entre eux sont ses plus proches amis. Il va devoir réapprendre son quotidien. Et il ne ressemble en rien à celui-ci.
Il sait déjà qu'il laissera bien vite le réel et le normal de côté pour retrouver ces vies montées de toutes pièces et appréhender les criminels les plus sombres. Seulement, à cet instant précis, il sent l'impatience monter en lui.
Mais tout d'abord, il doit terminer cette mission. Et avec un Boyd nerveux à l'idée que tout finisse mal bien qu'il ne soit pas le responsable de cette opération, il doit aussi gérer le flot quasi continu de ses questions sur les circonstances du prochain coup de filet.
Il n'a plus qu'une hâte : c'est d'en finir avec tout cela.
- "Allez, pour l'instant, tu ne dois pas encore penser à tout cela. La première tâche que tu dois faire c'est rejoindre Pedro pour essayer de récolter les dernières infos.", se dit-il.
Sammy pris sa veste en cuir, ses clés et ferma la porte derrière lui.

* * *

Le point de rendez-vous avec Pedro est dans cet immeuble dont l'état laisse à désirer. Le quartier aussi, d'ailleurs. Il ne ressemble vraiment pas aux Beaches. Dernier étage, avant-dernier appartement. En attendant Pedro, il repense à ses débuts, à ce que son officier instructeur lui a dit et répété comme un leitmotiv : "Dans ce métier, tu ne peux pas agir tout seul". C'est étrange comme il est en totale contradiction avec cette phrase du Sergent Boyko. Eh oui, c'était lui son officier instructeur. Il n'était pas encore Sergent à l'époque.
- "Il faut bien avouer qu'il a tout tenté pour m'inculquer toutes les règles du policier. Avec malheureusement pas trop de résultat", se dit-il avec un petit sourire.

Voilà pourquoi il est seul dans cette pièce. Pour une mission sous couverture, un officier infiltré est seul; il ne peut compter que sur lui-même sur le terrain bien qu'il ait toute une équipe derrière lui. Sa vie est la seule engagée si quelque chose dérape. Par contre, lorsqu'un policier est en patrouille, il a un coéquipier. Dans ce cas, sa vie n'est plus la seule en jeu. Il est également responsable de celle de son partenaire. Voilà pourquoi les missions d'infiltrations lui sont le plus souvent confiées et pourquoi il n'en a jamais refusées aucune.

Parce qu'il n'est pas comme Oliver ou Noëlle qui préfèrent la rue et ses petits malfrats, voire de plus gros poissons, qu'il n'a pas non plus leur talent et leur patience pour enseigner les ficelles du métiers aux nouveaux fraîchement arrivés de l'Académie de police. Il n'est pas non plus comme Jerry ou Luke qui font plus un travail de bureau en tant que détective. Bien sûr, ils vont sur le terrain, interrogent les suspects et témoignent devant la Cour de justice. Mais il y a également tellement de paperasses et il n'est définitivement pas Luke.
Pour lui, c'est action, adrénaline, anticipation, adaptation et une bonne dose d'improvisation. Il ne se sent bien que dans cet univers.

Finalement, il a appris à retenir ce qui lui était bénéfique et qui lui correspondait le mieux en laissant de côté le reste. C'est ce qui fait de lui l'un des meilleurs officiers dans ce domaine.
- "Reviens au présent ! Tu es encore Sammy pour quinze jours !", s'admoneste-t-il.
A cet instant, Pedro entre dans la pièce. Il redevient Sammy en un claquement de doigts.

* * *

Il est en train de discuter avec Pedro de petits trafics et de livraisons quand une forme humaine déboule dans la pièce, le laissant complètement stupéfait. Il en est certain, il avait verrouillé la porte.
- "Comment ce bout de femme a-t-elle pu la faire céder ?", se dit-il.
- "C'est vraiment un verrou de merde.", constata-t-il à voix haute.
Elle est jeune. Beaucoup plus jeune que lui. Elle ne doit pas faire ce job depuis très longtemps. Peut-il tenter de s'échapper par la fenêtre et ainsi sauver sa couverture alors qu'elle pointe son arme sur lui ? Elle est vraiment très jeune. Autant tenter le coup.
Il s'élance vers la fenêtre, la traverse et se rend compte que Pedro ne l'a pas suivi.
- "Quel idiot, celui-là !", s'énerva Sammy.
Et il retourna à l'intérieur juste pour l'attraper par le bras et le faire bouger.

* * *

Comme il s'y attendait, elle n'a pas tiré. Pourtant elle continue de l'enjoindre à s'arrêter. Il ne peut s'empêcher de la défier:
- "Ou quoi ?"

* * *

Il a eu très chaud mais il est satisfait. Il a réussi à la semer. Lui et son informateur vont attendre tranquillement que les flics s'en aillent.
- "Mains en l'air !", cria la jeune fille.
- "C'est pas vrai. Cela ne peut pas m'arriver deux fois. Maintenant, je suis obligé de faire ce qu'elle me demande aussi non cela pourrait mal se passer", se dit Sammy.
Alors qu'elle évalue la situation et rengaine son arme, il se dit que c'est l'instant T. Le seul qui pourrait lui permettre de sauver sa peau. Il s'élance et se fait tacler quelques mètres plus loin.
- "Merde. Il sera dit que je ne lui échapperai pas. Elle est vive cette fille-là. Et aussi déterminée qu'un pitbull. Même en lui disant à mots couverts que je suis flic, elle n'a pas compris le message. Si ce n'est pas son premier jour, cela y ressemble fortement. C'est bien ma veine. Espérons que je puisse m'en sortir avec un des officiers supérieurs.", pensa-t-il.
- "En tout cas, appréhender Anton Hill et le faire tomber, je peux oublier. Les chances de ne pas me faire griller sont infinitésimales. Huit mois à vivre dans un trou loin de tout pour rien. Brave fille. Content que tu aies fait ton job !", ajouta-t-il pour lui-même, fou de rage.
- "Au moins, conclut-il en son for intérieur, je n'ai plus à être Sammy pour quinze jours. Je peux à nouveau être Sam Swarek... Attend encore un tout petit peu, quand même..."

* * *

Il n'a jamais rencontré quelqu'un comme elle. Aussi volontaire et fonceuse que lui. Parfois même aussi butée que lui. Mais il a entendu d'Oliver qu'elle a fait feu du bois qu'il lui avait donné ou plutôt qu'elle avait tellement bien utilisé les infos qu'il lui avait transmises qu'elle avait arrêté toute seule le jeune garçon qui avait tué un dealer de drogue notoire. Et ce n'était que son premier jour à la quinzième.
Maintenant accoudé au bar du Black Penny, il est en train de parler avec Jerry de ce que son intervention de ce matin lui a coûté.
Parce que pour un détective avec plus de dix ans de métier, il a agit comme un bleu.
Même si McNally est venue lui offrir un verre en guise de remerciements, il n'a pas pu réfréner sa colère d'avoir perdu huit mois de travail. Faire tomber Anton Hill pour blanchiment d'argent et trafics en tout genre était tout ce qu'il voulait surtout afin d'aider Emily a commencer une nouvelle vie loin de celui qui avait eu une si désastreuse ascendance sur elle depuis ses douze ans.
Voilà pourquoi il n'a pu s'empêcher de laisser s'échapper ce refus sarcastique à son invitation.

A cet instant pourtant, en se retournant pour la contempler, il éprouve un étrange pincement de culpabilité mais aussi de fierté.
Culpabilité de s'en être pris à elle alors que Jerry a plus de responsabilités qu'elle dans ce qu'il s'est passé et qu'en définitive elle est celle qui a tout pris de front; et fierté car elle est parvenue à courser et faire tomber le meilleur flic de la quinzième en matière d'opérations sous couverture et qu'elle ne s'est pas laissée démonter quand elle s'est retrouvée face aux conséquences de son erreur. Elle a eu le cran de venir lui dire son fait et tenter de récolter les infos qui pouvaient lui être utile pour résoudre son affaire. Elle est même entrée dans les vestiaires des hommes, bon sang.

Et lui, face à cette fougue et cet enthousiasme à vouloir à tout prix corriger l'issue des événements de sa première journée de travail, il n'a pu que lui donner satisfaction malgré la colère qui bouillonnait en lui à cet instant. Et dans cette pièce normalement réservée aux hommes où elle est venue le chercher, il l'a mise au défi. Il s'est lentement déshabillé devant elle pendant qu'il lui donnait les réponses à ses questions. Jusqu'à ce tenir devant elle en caleçon... Si elle a été gênée ou impressionnée par son attitude, elle n'en a rien montré.

* * *

En se retournant pour boire une gorgée de sa boisson, il se demande soudainement ce que ce serait de travailler avec elle. Est-ce que leur deux caractères pourraient s'accorder? Leur obstination serait certainement un atout pour leur job. Athlétique comme elle est, les interventions seraient probablement plus faciles. Lui qui a toujours voulu travailler dans la rue et sans coéquipier s'étonne de se poser cette question. Mais c'est vrai qu'elle l'intrigue. Et puis peut-être lui faut-il un changement dans son métier pendant un certain temps. Peut-il demander au Sergent Boyko de devenir l'officier instructeur de McNally? Non mais à quoi pense-t-il ?

Tout d'abord ce n'est pas quelque chose qu'un officier peut demander. Cela est pratiquement imposé par l'officier supérieur. A-t-il aussi les qualités pour lui enseigner les rudiments du métier. Jusqu'à présent, il ne le pensait pas mais avec elle... Et puis, a-t-il vraiment envie de travailler avec une bleu pendant les prochains mois ? Éventuellement...

* * *

Sur cette dernière réflexion, il vide son verre, salue Jerry et sort du Black Penny pour se rendre à son SUV. La journée a été longue et éreintante. Il ne sait pas encore ce que celle de demain lui réservera mais il a hâte de voir dans quel guêpier McNally sautera à pied joint.

* * *

Le lendemain, pour la première fois en huit mois, il se retrouve, reposé et détendu, en uniforme au central bien avant l'heure du briefing de début de shift. En sortant du vestiaire prêt à entamer cette nouvelle journée, le Sergent Boyko l'aborde en lui demandant s'il peut lui accorder une minute dans son bureau. Sam acquiesce immédiatement, intrigué du sujet de cet entretien.

Dans cette bulle entièrement vitrée, Sam s'assoit à l'invitation de son supérieur.
- "Sam", commença-t-il, "je suis très heureux de te recompter parmi nous malgré les circonstances qui t'y ont amenées. J'ai demandé à te voir car je souhaiterais connaître ton opinion sur Andy McNally."
- "Mon opinion, Monsieur, mais je ne la connais pas suffisamment pour m'être fait une opinion."
- "Sam, dois-je te rappeler comment la journée d'hier s'est déroulée. Je veux savoir si c'était un coup de chance (ou de malchance, dirons-nous) ou est-ce que de toute façon elle t'aurait attrapée. Je veux savoir qui selon toi a fait la plus grosse erreur. Attention, entendons-nous, je ne te le demande pas par mesure de réprimandes ultérieures envers l'un d'eux. Je veux savoir quelque chose avant de te parler de la suite. J'ajoute à cela une dernière question. Es-tu toujours en colère envers McNally et lui en veux-tu toujours ?"
Sam s'étonne en lui-même de toutes ces questions mais il ne peut pas faire autrement que de répondre à son chef. Avec sa fameuse intuition, il a même une vague idée de la direction que va prendre la suite de la conversation. Il en sourit intérieurement.
- "Non, Boss. Il est inutile de me rafraîchir la mémoire, tout est encore plutôt frais. Pour répondre à votre première question, dans toutes circonstances similaires, elle m'aurait de toute façon attrapé car même si j'ai pu m'échapper un première fois, avec sa condition physique et son obstination, elle m'aurait eu. Dans d'autres situations, j'aurais pu lui échapper." "Cela reste à voir...", pensa-t-il, "Elle est vraiment rapide".
Sam ajoute : "Pour la deuxième et troisième questions, je vais y répondre en une seule fois. Je dirais qu'il s'agit d'un malheureux concours de circonstances. Si Oliver et Noëlle n'avaient pas été débordés, ils n'auraient pas laissé deux bleus vérifier seules la maison. Si McNally n'avait pas à cœur de bien faire son boulot, je ne me serait pas retrouvé menotté. Je ne dis pas non plus qu'elle fait trop bien son job. Ce n'est donc en aucun cas une critique. Enfin, si Jerry ne m'avait pas accueilli si chaleureusement, l'opération serait toujours en cours."
- "Donc, tu ne tiens pas McNally pour responsable", conclut le Sergent Boyko.
- "Non.", confirma Sam.
- "Et tu ne lui en veux pas ?"
- "Pour quel motif ? Puisque je ne la tiens responsable de rien. Il est quand même vrai que je suis déçu que tout ce travail n'ait servi à rien et que Hill s'en sorte et ne puisse plus être inquiété. Mais comme je vous l'ai déjà dit, il ne s'agit que d'un malheureux concours de circonstances."
- "D'accord, alors je vais t'expliquer le but de cet conversation", continua le Sergent Boyko. "Vous êtes similaires sur certains points. Ceux qui sont le plus important pour un policier. Et après les événements d'hier, tu prends sa défense et applique à la lettre la première devise d'un flic, à savoir : un flic soutient toujours son partenaire. Quoiqu'il arrive. Alors même qu'elle n'est pas ta partenaire et que tu ne la connais pas. Non, ne dément pas, même si tu n'a rien dit et que généralement tu es quelqu'un dont on ne peux pas savoir ce qu'il pense, je te connais suffisamment pour savoir que tu ne réagirais jamais comme cela avec une autre recrue, surtout si elle avait fait voler en éclat ta couverture.
- "Que voulez-vous me dire, Monsieur ?" demanda Sam qui voulait abréger cette analyse de son comportement.
- "Que penses-tu de devenir officier instructeur pour cette promotion-ci. Quelques mois hors de toutes opérations sous couverture, à pouvoir dormir dans ton propre lit et à profiter de tout ce que tu aimes vraiment et dont tu ne peux pas jouir quand tu es au loin.", proposa le Sergent Boyko.
- "Il est vrai que c'est tentant.", réfléchit à voix haute Sam.
- "Et McNally comme bleu attitré ?", ajouta son chef.
Sam ne peut s'empêcher de sourire intérieurement. Et dire qu'il s'était posé la question la veille. Il est vrai qu'à ce moment-là, il ne savait pas encore ce qu'il aurait fait si on lui avait posé la question. Maintenant, face à son supérieur qui attend sa réponse, il sait. Il est même légèrement impatient."
- "Je serais officier instructeur pour cette promo.", confirma Sam.
- "Quel bleu veux-tu que je t'attribue ?", spécifia Boyko.
- "McNally.", certifia Sam de son ton et de son air le plus sérieux.

Fin du Chapitre I

Note de l'auteur: Souhaitez-vous qu'une suite soit ajoutée au chapitre I ?


Dernière édition par Rookie_Blue_4333 le Mer 6 Juin - 22:43, édité 2 fois (Raison : Changement des noms de couverture de Benny Gear et Dom en Sammy et Pedro pour coller à la série (noms utilisés dans le deuxième épisode))
avatar
Rookie_Blue_4333
Andy McNally
Andy McNally

Messages : 918
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: In this job, you can't do it alone...

Message  Noulouk le Mar 17 Avr - 20:22

Comme je te l'ai déjà dit, je suis fan !! Tu as vraiment un bon style d'écriture et ça rend la lecture très agréable I love you
J'attends la suite des pensées de Sam avec impatience !!!
avatar
Noulouk
I'm your soldier
I'm your soldier

Messages : 4336
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 27
Localisation : New York

http://rookiebluefrance.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: In this job, you can't do it alone...

Message  sandy37 le Mar 22 Mai - 21:21

Magnifique fic j'espère lire la suite bientôt.
Les fanfictions francophones sur Rookie blue sont assez rares sur la toile, donc quand il y en a une et bien écrite, je suis preneuse ! A quant la suite ???
avatar
sandy37
Sandy's Fan
Sandy's Fan

Messages : 1933
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 43
Localisation : Touraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: In this job, you can't do it alone...

Message  Rookie_Blue_4333 le Mar 22 Mai - 22:20

Merci beaucoup. Comme c'est une première fois tant dans l'écriture que dans le monde de la Fanfiction, je n'étais pas sûre. Donc, je suis très heureuse qu'elle t'aie plue.

Quand à la suite, je suis en train de me batailler avec mes idées. J'espère pour bientôt.
avatar
Rookie_Blue_4333
Andy McNally
Andy McNally

Messages : 918
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: In this job, you can't do it alone...

Message  sandy37 le Mer 6 Juin - 20:00

Alors Rookie, tu as démelé tes idées pour cette petite suite
avatar
sandy37
Sandy's Fan
Sandy's Fan

Messages : 1933
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 43
Localisation : Touraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: In this job, you can't do it alone...

Message  Rookie_Blue_4333 le Mer 6 Juin - 23:04

Merci sandy pour tes encouragements.

Hélas, je suis toujours en train de batailler. Je veux essayer de trouver quelque chose de vraiment cohérent avec la série.

En outre, je suis en train de traduire ce premier texte en anglais pour le publier sur fanfiction.net ainsi que les trois articles parlant de la saison 3 que j'avais posté sur ce forum et dont je voulais ajouter la traduction. Et ensuite j'ai commencé une histoire one-shot sur l'épisode 3.1.

Et puis il y a la saison 3 à suivre et à commenter...

Je sais, je me disperse un peu. Embarassed Je pense que d'ici au week-end j'aurai posté les traductions. Et que je pourrais repenser à cette fanfiction... Very Happy

Etant donné que j'ai l'idée générale de la suite, je ne désespère pas de trouver les mots exacts prochainement.

J'espère que cet espoir t'aidera à attendre la suite. Merci encore pour tes encouragements.
avatar
Rookie_Blue_4333
Andy McNally
Andy McNally

Messages : 918
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: In this job, you can't do it alone...

Message  Noulouk le Jeu 7 Juin - 8:20

Tu as pleins de projets en tête en effet !! Je te souhaite bon courage, j'attends moi aussi la suite mais je sais que ce n'est pas évident d'écrire donc je reste patiente^^
avatar
Noulouk
I'm your soldier
I'm your soldier

Messages : 4336
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 27
Localisation : New York

http://rookiebluefrance.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: In this job, you can't do it alone...

Message  sandy37 le Jeu 7 Juin - 8:24

Pleins d'encouragement !! lol!
avatar
sandy37
Sandy's Fan
Sandy's Fan

Messages : 1933
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 43
Localisation : Touraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: In this job, you can't do it alone...

Message  Rookie_Blue_4333 le Jeu 7 Juin - 10:56

Merci à vous deux, Noulouk et Sandy.

Je ferai tout pour que l'attente ne soit pas trop longue et qu'elle en vallée la peine... Very Happy
avatar
Rookie_Blue_4333
Andy McNally
Andy McNally

Messages : 918
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: In this job, you can't do it alone...

Message  Sabrina RB le Jeu 7 Juin - 16:29

Super !! en te lisant, je me suis revue dans le premier épisode, ce que tu écris est trés passionnant et j'attends avec impatiente la suite, car franchement, j'ai été prise dedans !!!

Bonne continuation à toi, tu es trés douée !!! cheers
avatar
Sabrina RB
I wish you could read my mind
I wish you could read my mind

Messages : 2834
Date d'inscription : 25/05/2012
Age : 41
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: In this job, you can't do it alone...

Message  Rookie_Blue_4333 le Jeu 7 Juin - 21:35

Merci Sabrina RB. C'est très gentil à toi.
avatar
Rookie_Blue_4333
Andy McNally
Andy McNally

Messages : 918
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: In this job, you can't do it alone...

Message  sandy37 le Lun 25 Juin - 19:37

une petite suite ??
avatar
sandy37
Sandy's Fan
Sandy's Fan

Messages : 1933
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 43
Localisation : Touraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: In this job, you can't do it alone...

Message  Rookie_Blue_4333 le Lun 25 Juin - 23:35

Je suis en train de l'écrire. Encore un tout petit peu de patience car pour moi en ce moment, c'est plutôt la vie réelle qui reprend ses droits...
avatar
Rookie_Blue_4333
Andy McNally
Andy McNally

Messages : 918
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 39
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: In this job, you can't do it alone...

Message  sandy37 le Mar 26 Juin - 5:44

Merci en tout cas !!! Bonne continuation alors !
avatar
sandy37
Sandy's Fan
Sandy's Fan

Messages : 1933
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 43
Localisation : Touraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: In this job, you can't do it alone...

Message  lynette41 le Lun 20 Mai - 16:27

J'aime beaucoup, j'espère que tu as réussi à écrire la suite, j'ai hâte. I love you

_________________

" Bear with the Strenght of God" Epstein

[
avatar
lynette41
My Canadian Dream
My Canadian Dream

Messages : 5194
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: In this job, you can't do it alone...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum